Les 10 conseils de Cadénac pour un pitch qui marque les esprits

Quelques astuces pour un pitch réussi

Toutes les entreprises et les porteurs de projet le savent, le pitch est une épreuve obligatoire, mais très redoutée. Se présenter en quelques minutes n’est pas toujours évident. Cadénac vous dévoile quelques précieux conseils pour faire du pitch … votre atout majeur.

Notre recette

  1. ÉVITEZ DE FAIRE UN SPRINT

Beaucoup d’entrepreneurs confondent vitesse et précipitation. Inutile de parler trop vite si vous voulez faire passer votre message à votre interlocuteur. Au contraire, il aura du mal à vous comprendre et se détournera de votre présentation. Évitez de réciter votre présentation à toute allure, où vous risquez de ne rester dans la mémoire de votre interlocuteur qu’un simple jukebox.

  1. STRUCTUREZ VOTRE PITCH

Bien que très court, votre pitch doit suivre une structure claire. Tout d’abord créez un lien entre votre interlocuteur et vous en lui parlant d’une situation qu’il connait. A partir de ce lien, amenez le problème auquel vous répondez. Présentez-lui votre vision et proposez des solutions. Pour convaincre votre interlocuteur, montrez-lui que votre solution est la plus adaptée au problème. Enfin, donnez-lui des éléments concrets et faites le lien avec votre vision.

  1. OPTEZ POUR DES SLIDES ALLÉGÉES

Il est toujours utile d’avoir un support visuel quand on réalise un pitch. Encore faut-il que ce dernier ne soit pas un fourre-tout. Trop détailler une idée revient à en perdre le sens. Privilégiez les schémas synthétiques et compréhensibles. Le contenu doit être concis et visuel, les diagrammes sont les bienvenus. En général, évitez les animations et les transitions, dont l’effet sera perdu en PDF ou à l’impression.

  1. SOYEZ PRÉCIS

Inutile de brasser du vent, vous n’arriverez pas à convaincre votre interlocuteur en lui parlant de la pluie et du beau temps. Évitez les banalités et les tournures vagues comme « après un certain temps, nous attendons une forte augmentation de nos ventes ». Évoquez des dates butoirs, l’incertitude est à proscrire.

  1. ETRE PROFESSIONNEL, C’EST ETRE COMPRÉHENSIBLE

Inutile d’inonder l’esprit de votre interlocuteur à l’aide de détails techniques pour montrer que vous maîtrisez votre sujet. De même, évitez les abréviations et le jargon trop technique. Votre pitch doit être compréhensible de tous, c’est la clé de la réussite.

  1. ÉVITEZ LE GRAND DÉBALLAGE

Beaucoup d’entrepreneurs commettent l’erreur de présenter leur catalogue en détail pendant leur pitch. Or ce n’est pas ce qui intéresse votre interlocuteur. Montrez-lui en quoi votre offre est innovante et répond à un besoin insatisfait. Inutile de détailler tous vos produits et services, si votre interlocuteur a l’impression d’être au marché, il passera rapidement au projet suivant.

  1. SOYEZ OPTIMISTE MAIS PAS TROP

Il n’y a rien de pire que de faire face à un interlocuteur qui essaie de vous persuader que son projet est génial alors que lui-même semble ne pas y croire. Montrez que le projet vous tient à cœur et que vous êtes totalement investi pour permettre sa réussite. Gardez le sourire et montrez que vous avez de quoi être optimiste. A contrario, il vous faut garder les pieds sur terre, tenez compte de vos points faibles et ne vous voilez pas la face.

  1. NE NOYEZ PAS VOTRE INTERLOCUTEUR SOUS LES CHIFFRES

Que votre interlocuteur soit banquier, investisseur ou prospect, il attendra de vous des données chiffrées. Il n’est cependant pas nécessaire de lui mettre sous les yeux un compte de résultat ou un tableau Excel chargé, dans une taille de police illisible. Tenez-vous en aux éléments clés de votre business plan et à vos indicateurs clés de performance. Le pitch est le reflet de votre projet, allez à l’essentiel.

  1. VOS CLIENTS SONT VOS MEILLEURS COMMERCIAUX

Il est essentiel de ne jamais perdre de vue un élément fondamental quand vous souhaitez persuader votre interlocuteur de la qualité de votre projet, vos clients. Si votre activité est lancée, vos clients sont les mieux placés pour vanter vos produits. Ils ont testé la concurrence, ils savent mieux que personne ce qui vous rend unique. N’hésitez pas à utiliser des verbatims dans vos présentations.

  1. ENTRAINEZ-VOUS

Enfin, le meilleur moyen de réaliser un pitch marquant, c’est de le préparer en avance. N’hésitez pas à prendre un chronomètre et à vous mettre devant un miroir pour éliminer toutes les mimiques et les tics qui peuvent vous faire perdre en crédibilité, mais également pour respecter votre timing. C’est avec l’entraînement que se développe la confiance en soi. Allez, au boulot !