Levée de fonds

Pour financer son développement, une entreprise peut avoir plusieurs solutions :

la meilleure (selon nous) : le produit des ventes, de l ’activité de l’entreprise (l’argent des clients)
puis, sans ordre de priorité :

  • les subventions (rares, mais elles existent)
  • l’emprunt bancaire
  • la levée de fonds.

Une levée de fonds est l’augmentation de capital d’une société. Elle se fait en ouvrant son capital à des investisseurs. Il s’agit donc d’une solution « chère » ; il faut bien se préparer et être accompagné pour limiter ses risques d’erreur.

Mais c’est une solution de financement qui a de nombreux atouts.

C’est notre métier d’accompagner des dirigeants lors d’une levée de fonds ; le but de ce site Web est donc de vous présenter dans les grandes lignes ce qu’est une levée de fonds et de répondre aux questions indispensables que vous pourriez vous poser.

Qu’est ce qu’une levée de fonds ?

 

La levée de fonds consiste dans l’apport d’argent frais au capital et au compte courant de l’entreprise, par des investisseurs, personnes physiques ou morales. La contrepartie de l’augmentation du capital par les apports de nouveaux investisseurs est la dilution de la part du dirigeant. C’est le « prix » à payer.

 

D’expérience, les entreprises concernées par la levée de fonds sont, non seulement les entreprises de croissance et innovantes, les « Jeunes entreprises innovantes », mais aussi les PME , pour peu qu’elles aient un « beau » projet de développement.

À chaque étape de la vie d’une entreprise correspond un besoin de financement particulier. On distingue ainsi plusieurs types de levées de fonds… et plusieurs types d’investisseurs. Le capital-risque finance le démarrage de l’activité et ses premiers besoins (le capital amorçage est l’un des éléments du capital risque, il est le premier apport en capital d’une jeune entreprise de croissance). Le capital développement finance les développements de l’entreprise et des besoins plus conséquents.

 

Le capital-risque fait appel à des investisseurs qui acceptent un certain niveau de risque ; c’est là qu’on parle de love money, des business angels, des fonds d’amorçage, des capital-risqueurs, des sites de Crowdfunding et de BPIFRANCE.

 

En capital développement, les investisseurs concernés sont les fonds d’investissement et la Bourse. Et il convient de ne pas oublier les sites de Crowdfunding et BPIFRANCE, également actifs à ce stade.

Une étape décisive

Dans tous les cas, il s’agit d’une étape décisive pour le dirigeant et pour l’entreprise.

L’augmentation du capital n’est pas anodine, elle transmet un véritable message et influe sur les pouvoirs dont disposent les dirigeants. En effet, une augmentation de capital et l’entrée de nouveaux actionnaires ont tendance à diluer les pouvoirs des actionnaires initiaux et de nouvelles règles de gouvernance vont devoir être définies par écrit, ce qui n’a pas toujours été le cas avant la levée de fonds.

Les atouts de la levée de fonds

Une levée de fonds vous permettra de financer vos projets de développement commercial, technique, marketing, de « staffer » vos équipes et de financer votre BFR. C’est sa principale raison d’être.

Mais la levée de fonds a des avantages induits, par rapport aux autres modes de financement :

  • Le capital investi par les investisseurs n’a pas à être remboursé chaque mois ; les investisseurs vont recevoir des dividendes et, le plus souvent, attendre une belle sortie pour prendre leur bénéfice.
  • Le renforcement de vos fonds propres vous permettra de négocier un emprunt bancaire dans de meilleures conditions (effet de levier).
  • C’est souvent l’occasion de communiquer de façon positive sur votre entreprise.
  • Et l’investisseur (en particulier s’il s’agit d’un fonds) pourra sans doute vous apporter des contacts nouveaux et vous ouvrir son réseau d’affaires (par exemple parmi ses participations existantes).

Plus d'infos ?

Contactez-nous !